Tapage nocturne : comment réagir et se protéger des nuisances sonores

Mise en demeure par lettre d'avocat | lettre d'avocat en ligne de 99 € à 199 €
Avis vérifiés
5/5

4,8/5 | 138avis

Maitre albin FABRE
Maitre albin FABRE

Avocat au barreau de Grasse

Le tapage nocturne est un problème récurrent en France et est souvent l’une des sources de conflits entre voisins. Il se réfère à tout bruit excessif ou perturbateur émanant d’un bâtiment, d’une propriété ou d’un véhicule, qui perturbe la paix et la tranquillité publique pendant la nuit.

tapage nocturne

Qu’est-ce que c’est tapage nocturne ?

Le tapage nocturne est un terme utilisé pour décrire tout bruit excessif ou perturbateur émis pendant la nuit, qui perturbe la paix et la tranquillité publique. Le tapage nocturne comprend des bruits de la fête, la musique, les conversations, les cris, les bruits de la rue, les véhicules, les travaux de construction, etc.

Les bruits peuvent être d’une intensité différente et peuvent avoir des effets différents sur les personnes. Cependant, le résultat final est le même – le tapage nocturne peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie et la santé des personnes.

Le tapage nocturne est considéré comme un problème juridique en France, régi par le Code de la santé publique et le Code pénal , et les responsables peuvent être condamnés à une amende ou à une peine d’emprisonnement.

Tapage nocturne et nuisance sonore

Le tapage nocturne est un type de nuisance sonore qui se produit spécifiquement pendant la nuit et qui perturbe la paix et la tranquillité publique. Cependant, la nuisance sonore peut se produire à tout moment de la journée, y compris pendant la nuit. Les nuisances sonores sont tout bruit excessif ou perturbateur qui peut causer une gêne, des troubles de la santé ou des dommages pour l’environnement.

En termes juridique, les deux types de bruits sont régis par les mêmes lois en France. Le Code de la santé publique et le Code pénal s’appliquent à toutes les formes de bruits excessifs, que ce soit pendant la nuit ou pendant la journée. Les victimes de nuisances sonores et de tapage nocturne ont des options similaires pour signaler le problème aux autorités locales et pour poursuivre les responsables en justice.

 

Tapage nocturne: le code de la santé e et le Code pénal

Le Code de la santé publique et le Code pénal contiennent des dispositions spécifiques pour les nuisances sonores et le tapage nocturne.

Le Code de la santé publique, notamment son article R1334-31, interdit tout bruit excessif, de jour comme de nuit, et les personnes responsables peuvent être soumises à des amendes ou des peines d’emprisonnement. Le Code de la santé publique prévoit également des seuils de bruit maximum pour certaines activités, tels que les travaux de construction, afin de protéger la santé publique.

Le Code pénal, quant à lui, prévoit des peines allant jusqu’à six mois d’emprisonnement et 7500 euros d’amende pour les auteurs de nuisances sonores et de tapage nocturne. L’article R623-2 du Code pénal prévoit des sanctions pénales pour toute personne qui, de jour ou de nuit, aura troublé la tranquillité d’autrui en utilisant un instrument sonore ou un dispositif amplificateur de sons.

En plus, les communes peuvent également établir leurs propres règlements relatifs aux nuisances sonores et au tapage nocturne, qui peuvent inclure des horaires spécifiques pendant lesquels le bruit doit être réduit, des niveaux de décibels maximaux autorisés, des restrictions sur les activités bruyantes dans certaines zones, etc.

 

Tapage nocturne heures

La législation française fixe des horaires précis pendant lesquels les nuisances sonores sont considérées comme particulièrement gênantes.

En principe, le tapage nocturne est considéré comme tel entre 22 heures et 7 heures du matin en semaine, et entre 22 heures et 9 heures du matin les week-ends et jours fériés. Cependant, les horaires peuvent varier en fonction des arrêtés municipaux.

Il est important de se renseigner sur les horaires de tapage nocturne imposés par sa commune ou son département. Tout bruit excessif ou répétitif pouvant porter atteinte à la tranquillité du voisinage peut être considéré comme un tapage nocturne et peut faire l’objet de sanctions.

Tapage nocturne et nuisances sonores decibels

En France, la loi impose des limites de niveaux sonores pour différents types d’activités. Par exemple, en journée, les niveaux sonores ne doivent pas dépasser 70 dB dans les établissements recevant du public et 67 dB dans les zones résidentielles. La nuit, les niveaux sonores ne doivent pas dépasser 60 dB dans les établissements recevant du public et 57 dB dans les zones résidentielles.

Le niveau sonore ne doit pas être considéré comme le seul critère de nuisance sonore. D’autres facteurs tels que la durée, la répétition et la nature des bruits peuvent également jouer un rôle important dans la mesure de la nuisance sonore.

Les conséquences du tapage nocturne

Le tapage nocturne a des conséquences graves sur la qualité de vie et la santé des personnes, ainsi que sur les relations de voisinage.

Le tapage nocturne peut entraîner des perturbations du sommeil, ce qui peut causer de la fatigue, de l’irritabilité, de l’anxiété et de la dépression chez les victimes. Le sommeil est essentiel pour la santé et le bien-être, et les perturbations du sommeil peuvent avoir des effets à long terme sur la santé mentale et physique.

Le tapage nocturne peut perturber les activités quotidiennes des personnes, comme l’étude, le travail ou la détente. Les bruits excessifs peuvent causer du stress et de l’inconfort, ce qui peut affecter la concentration et la productivité des personnes.

Le tapage nocturne peut également avoir des conséquences sur les relations de voisinage. Les conflits entre voisins peuvent être aggravés par le bruit excessif, ce qui peut entraîner des tensions et des disputes qui peuvent durer longtemps et affecter la qualité de vie des personnes impliquées.

 

Tapage nocturne qui appeler

En cas de tapage nocturne en France, vous pouvez appeler différentes autorités, en fonction de la situation:

  1. La police ou la gendarmerie : en cas de tapage nocturne, vous pouvez contacter la police ou la gendarmerie en appelant le 17. Vous pouvez également contacter la police municipale si elle est présente dans votre ville.
  2. La mairie : la mairie peut également intervenir en cas de tapage nocturne. Vous pouvez contacter le service de la police municipale ou le service des nuisances sonores de votre mairie.
  3. La préfecture : la préfecture est l’autorité chargée de la sécurité publique dans votre département. Vous pouvez contacter la préfecture ou la sous-préfecture pour signaler des nuisances sonores nocturnes.
  4. La plateforme nationale de médiation : cette plateforme a été mise en place par le gouvernement français pour aider les citoyens à résoudre les conflits de voisinage, y compris les problèmes de nuisances sonores. Vous pouvez contacter la plateforme nationale de médiation sur leur site web ou par téléphone.

En cas d’urgence, si vous craignez pour votre sécurité ou pour celle d’autrui, vous devez contacter immédiatement la police ou la gendarmerie en appelant le 17.

Amende tapage nocturne:

En France, l’amende pour tapage nocturne peut varier en fonction de la gravité de l’infraction et de l’autorité qui la sanctionne. Voici quelques exemples :

  1. Amende forfaitaire : depuis 2018, une amende forfaitaire délictuelle de 68 € peut être infligée directement par la police ou la gendarmerie en cas de tapage nocturne (si payée sous 45 jours) et de 180 €(passé 45 jours)
  2. Amende pénale : si l’affaire est portée devant le tribunal pénal, l’amende peut être plus importante. Le montant de l’amende dépendra de la gravité de l’infraction, des circonstances et du nombre de fois que l’infraction a été commise. Dans certains cas, l’amende peut atteindre plusieurs milliers d’euros.

Que faire les victimes de nuisances sonores ou de tapage nocturne?

Si vous êtes victime de nuisances sonores ou de tapage nocturne en France, il existe plusieurs mesures que vous pouvez prendre pour faire face à ce problème.

Etape 1 : Mettre fin au tapage nocturne à l’amiable

Il est judicieux de s’adresser à l’auteur présumé des nuisances sonores pour tenter de régler l’affaire à l’amiable. Cela peut se faire de manière amicale et respectueuse, en expliquant calmement votre dérangement au bruit excessif.

Dans de nombreux cas, les auteurs peuvent ne pas se rendre compte des dommages qu’ils ont causés, et la discussion peut suffire à résoudre le problème.

Si les nuisances nocturnes se répètent, vous disposez de différents moyens pour résoudre votre litige à l’amiable :

  • Ecrire une lettre au principal concerné, avec accusé de réception si besoin ;
  • Vérifier le règlement de copropriété et s’appuyer dessus s’il interdit la gêne en question ;
  • Si vous avez une garantie protection juridique, y faire appel ;
  • Faire appel à un tiers: le maire, le syndic de copropriété, le propriétaire bailleur, le conciliateur de justice ou l’huissier de justice.

Etape 2 : Signaler le bruit à la police ou à la gendarmerie locale

Si les discussions n’aboutissent pas ou si le bruit continue d’être une nuisance, vous pouvez signaler le bruit à la police ou à la gendarmerie locale. Les policiers peuvent intervenir pour arrêter le bruit excessif et, si nécessaire, prendre des mesures pour éviter que la nuisance sonore ne se reproduise.

Il est important de fournir aux autorités autant de détails que possible, comme le moment les nuisances sonores ont commencé, la nature du bruit et l’emplacement de l’auteur présumé.

 

Etape 3 Mise en demeure  par lettre d’avocat

En cas de tapage nocturne, un avocat peut jouer un rôle important pour aider les victimes à protéger leurs droits et à obtenir une compensation pour les dommages subis.

Un avocat peut aider les victimes à comprendre les lois et les réglementations en vigueur en matière de nuisances sonores et de tapage nocturne, ainsi que les options juridiques disponibles pour faire face à ce problème. L’avocat peut également aider à collecter des preuves pour appuyer la demande.

Miseendemeure.fr vous propose rediger votre lettre de mise en demeure par lettre d’avocat à 49€ pour une mise en demeure standard et à 129€ pour une mise en demeure sur mesure, en quelques clics. La mise en demeure est analysée et rédigé par l’un de nos avocats partenaires avant d’être envoyée.

LANCER UNE MISE EN DEMEURE PAR LETTRE D'AVOCAT

Etape 4: Médiation

La médiation peut être une solution efficace pour résoudre les conflits de voisinage liés au tapage nocturne. La médiation est un processus de résolution des conflits dans lequel les parties impliquées dans le conflit sont assistées par un tiers neutre, le médiateur, pour trouver une solution mutuellement acceptable.

En France, plusieurs organismes proposent des services de médiation pour les conflits de voisinage. Par exemple, la plateforme nationale de médiation a été mise en place par le gouvernement français pour aider les citoyens à résoudre les conflits de voisinage, y compris les problèmes de nuisances sonores.

La médiation n’est pas toujours appropriée pour tous les conflits, notamment lorsque les parties sont fortement opposées et qu’elles ont des exigences non négociables. Dans ce cas, une poursuite judiciaire peut être nécessaire.

Etape 5 : Faire appel à la justice

Porter plainte auprès du tribunal civil

Porter plainte auprès du tribunal civil pour tapage nocturne peut être nécessaire pour obtenir une compensation financière pour les perturbations subies en raison des nuisances sonores. Le juge pourra ordonner le versement d’indemnité réparatrice mais ne prononcera pas de peines (ou sanctions).

Engager des poursuites judiciaires peut être un moyen efficace de faire cesser les nuisances sonores. Les auteurs présumés du tapage nocturne peuvent être incités à réduire le niveau sonore ou à mettre fin à leurs activités bruyantes pour éviter des poursuites judiciaires.

Le tribunal civil peut accorder des dommages et intérêts pour compenser les perturbations subies en raison du tapage nocturne. Les dommages et intérêts peuvent couvrir les pertes de revenus, les frais médicaux, les perturbations du sommeil et autres perturbations subies en raison des nuisances sonores.

Porter plainte auprès du tribunal pénal

Si les nuisances sonores sont particulièrement graves et répétitives, ou si les nuisances sonores ont causé des dommages physiques ou matériels, il peut être nécessaire de porter plainte auprès du tribunal pénal. Cela peut être le cas lorsque les auteurs présumés du tapage nocturne refusent de coopérer ou ignorent les demandes de réduction du niveau sonore.

Devant le tribunal judiciaire, l’assistance d’un avocat est obligatoire, ce qui suppose que le demandeur et le défendeur (s’il est présent), doivent prendre les honoraires à leurs charges respectives. La désignation d’un expert doit passer par une assignation du fauteur de bruit devant le juge des référés.

En cas de victoire, les frais d’expertise et d’huissier sont supportés par le fauteur de bruit et les frais d’avocat peuvent être mis à la charge de l’adversaire (en application de l’article 700 du Code de procédure civile).

Discuter avec un avocat de votre problème